dimanche 21 janvier 2018

Le jour où on a rencontré la psychologue pour notre demande d'agrément en vue d'une adoption #5

Je continue aujourd'hui le récit de notre parcours d'adoption. Je t'avais laissé sur le dernier RDV avec l'assistante sociale qui a eu lieu à notre domicile. L'étape suivante a donc consisté à notre premier RDV, en couple, avec la psychologue. 
Nous avions déjà abordé de nombreux sujets avec l'assistante sociale, que ce soit nos histoires personnelles, notre vie de couple et notre projet d'adoption. Nous étions donc déjà bien préparés pour cet entretien psychologique. 

J'ai été soulagée de pouvoir faire cet entretien avant mon nouveau travail. Ainsi, j'ai pu écouler mes jours de congés que j'avais encore à prendre sur mon ancien poste. 
Nous avons profité du voyage, environ 1h15 de route, pour continuer à parler de notre projet, nos réflexions, nos limites, etc. C'est donc confiants que nous sommes entrés dans le bureau de la psychologue - la même que celle rencontrée lors de la réunion d'information. 
Cet entretien est totalement différent de celui que l'on a eu avec l'assistante sociale. La psychologue n'avait aucune trame à suivre et il a donc été un peu difficile au début de suivre un fil conducteur. J'avais très peur d'oublier des choses, de notre histoire, de nos ressentis, etc. Mais finalement, en un peu plus d'une heure d'entretien, on a pu dire beaucoup de choses. Si la psychologue est toutefois beaucoup moins transparente que l'assistante sociale, elle a fini l'entretien en nous disant que nous avions déjà énormément pensé à notre projet et pris du recul. On a fixé les prochains RDV, en individuel cette fois, pour 3 semaines plus tard. J'étais heureuse de voir que la procédure allait aussi vite. Mais je suis restée frustrée : la psychologue était peu dans l'échange, et difficile de savoir ce qu'elle pensait réellement de notre projet. Sans avoir pour autant l'impression de passer devant un jury, on est ressorti de cet entretien avec un peu de stress. 



Au cours de cet entretien, nous avons pu revenir sur ma dernière fausse couche, sur la façon dont nous avons essayé de gérer notre tristesse et rebondir. Nous avons évoqué ce futur bébé que nous souhaitons accueillir. Ses histoires possibles, ses besoins particuliers, nos craintes, nos valeurs éducatives. Même si nous savions que de nombreuses paroles n'étaient que des hypothèses, cela m'a rendue heureuse, car nous étions encore un peu plus dans le concret. C'était encore une étape de plus qui nous rapproche de cet enfant que nous espérons tant. 
Comme à chaque fois après un tel RDV, sur la route du retour, nous avons débriefés et appelés nos parents respectifs pour leur donner des nouvelles. Encore une fois, j'ai pu comparer cela à une échographie, à un RDV de grossesse qui nous prépare à chaque fois un peu plus à devenir parents. Comme à chaque fois, j'ai été touchée par les amis qui ont pris de nos nouvelles après ce RDV si important ... et un peu déçue face au silence d'autres. 

Les trois semaines qui ont suivies sont passées à une vitesse éclair ... en même temps ... pas difficile ... j'ai changé de travail pendant ces 3 semaines. Ainsi, pas le temps de stresser avant le deuxième et normalement dernier RDV avec la psychologue. 


6 commentaires:

  1. Article très intéressant !

    Si je peux me permettre un petit conseil, met un lien de tes précendents articles sur ce sujet en fin d'article, car venant de voir ton post sur Blogocrew, il a fallu que je remonte pas mal pour trouver les autres et suivre votre aventure du début ! Je vous souhaite beaucoup de courage dans la procédure et plein de bonheurs à venir <3

    RépondreSupprimer
  2. Voilà une étape de plus de franchie!
    On peut dire que les futurs parents sont vraiment passés au crible dans ce genre de procédure.
    Bon courage et bonne chance pour la suite💝

    RépondreSupprimer
  3. Encore une étape !
    Ma maman m'avait aussi parlé de ce RDV , maintenant la prochaine étape !
    Gros bisous et hâte de suivre la suite <3

    RépondreSupprimer
  4. Héhéhé, même si je connais l'issue de tous ces rendez-vous, je suis curieuse que tu nous en fasse part aussi!!

    RépondreSupprimer
  5. C'est impressionnant toutes ces procédures que doivent suivre les candidats à l'adoption ! ça me fait penser à une amie qui a suivit un parcours un peu similaire, aux Pays-Bas, avant d'obtenir la possibilité de "faire un bébé toute seule".
    Et, en te lisant, je ne peux pas m'empêcher de penser la même chose que lorsqu'elle me parlait de son parcours : à savoir que c'est à la fois très compréhensible et très injuste ! Si on demandait systématiquement à chaque couple, chaque femme ou homme de suivre le même parcours avant de concevoir un enfant, combien recevrait un agrément ? Et combien de malheurs pourrions nous éviter ?...

    en tout cas, merci, encore une fois de partager avec nous cette expérience tellement intime. Je vous envoie tout plein de pensées positives et des câlins à la pelle pour vous aider à traverser ce qui vous reste à traverser avec le moins de stress possible.

    RépondreSupprimer
  6. Merci de ce témoignage. Je suis heureuse de voir que les choses avancent... :)

    RépondreSupprimer

Un petit mot, un merci !